Savoir filtrer les candidatures
et ne pas manquer
la perle rare

Une fois le besoin en recrutement communiqué, l’employeur va commencer à recevoir les premières candidatures. Leur nombre peut varier de quelques dizaines à plusieurs centaines selon le poste. Dans un cas comme dans l’autre il ne faut pas se laisser déstabiliser et se précipiter sur les premiers candidats.

L’étape de filtrage va permettre de trier et sélectionner les candidatures les plus pertinentes au regard de la recherche.

Alors, comment filtrer les candidatures pour ne pas manquer la perle rare ?

La présélection : savoir déchiffrer un CV

Pour trier et sélectionner  efficacement les candidatures, il faut garder en tête les besoins de l’entreprise pour identifier les critères essentiels à la recherche, et repérables à la lecture du CV (ex : le poste nécessite des déplacements réguliers et le candidat n’a pas le permis de conduire. On recherche un salarié confirmé et le candidat est un jeune diplômé…). Avoir un exemplaire de la fiche de poste sous la main peut se révéler très utile pour cet exercice.

 

Ce travail de tri consiste à analyser l’ensemble des candidatures et à ne garder que celles qui mentionnent les critères indispensables.

3 cas de figure peuvent se présenter :

  • Le candidat répond aux critères de recherche : on procède à la qualification téléphonique de sa candidature
  • Le candidat répond partiellement aux critères de recherche : on garde sa candidature en « vivier » si les premières ne donnent pas satisfaction
  • Le candidat ne répond pas aux critères de recherche : on lui adresse une réponse négative

Une fois ce premier niveau de tri effectué, l’employeur peut procéder aux entretiens téléphoniques des candidats retenus pour aller plus loin dans la qualification de leur dossier.

 

L’entretien téléphonique : affiner la sélection des candidatures

L’entretien  téléphonique  – qui dure une dizaine de minutes environ – permet d’affiner la sélection des candidatures en qualifiant/validant certains critères objectifs du CV :

  • Disponibilité
  • Permis de conduire
  • Obtention d’un diplôme/certification
  • Expérience
  • Situation actuelle (candidat en poste, durée du préavis…)
  • Intérêt et motivation pour occuper le poste

 

 

A noter:  Interroger le candidat sur les lacunes de son CV peut donner une perspective du candidat différente de celle perçue dans son CV.

 

Afin de laisser toutes les chances aux candidats de faire bonne impression, il est important de cadrer l’échange en :

  • Rappelant le contexte de l’appel (nom du recruteur, fonction, le poste sur lequel le candidat a postulé…)
  • Lui demandant s’il est disponible une dizaine de minutes pour cet appel (un candidat en poste et sur son lieu de travail ne sera pas libre de s’exprimer librement)

 

A l’issue de l’entretien téléphonique, le recruteur devrait être en mesure de se positionner sur la candidature :

  • S’il souhaite aller plus loin avec le candidat: il prend rendez-vous pour un entretien physique ou en visioconférence et confirme la rencontre par mail.
  • S’il n’est pas entièrement convaincu par la candidature : il indique à son interlocuteur qu’il a besoin d’appeler d’autres candidats avant de prendre une décision. Il s’engage alors sur un délai de réponse qu’il doit respecter.
  • S’il n’est pas du tout convaincu par la candidature : il envoie au candidat une réponse négative par mail ou lui donne la réponse directement par téléphone en circonstanciant les raisons qui le poussent à écarter cette candidature.

Pour mener à bien un entretien téléphonique, il est recommandé d’avoir sous la main une grille d’évaluation  des critères du poste pour ne rien omettre, sans oublier de prendre en notes ce que peut dire le candidat.

 

 

… et la lettre de motivation dans tout ça ?

La lettre de motivation est l’élément qui donne des indications sur le niveau de motivation d’un candidat pour rejoindre le poste et/ou l’entreprise.

Elle est tout aussi importante que le CV car elle donne un autre regard sur le candidat.

Le CV est là pour donner des informations sur les compétences du candidat, tandis que la lettre de motivation est là pour donner des informations sur la personnalité du candidat.

Il peut même arriver qu’une lettre de motivation bien rédigée pousse un recruteur à «  repêcher » certaines candidatures qui seraient trop «légères » en termes de compétences en première lecture. Un candidat motivé est un candidat qui se donnera les moyens de ses ambitions, propice à la réussite de son recrutement.

Besoin d'aller plus loin ? Nous vous répondons sous 48h

Notre site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience et optimiser ce site et les services proposés.